Bâle : 3 ; Chênois-Genève : 0

Défaite malheureuse (29:25) – Chênois Genève en LNB la saison prochaine

Encouragé par un groupe de supporter genevois très enflammé, les hommes de Juan Basmalis Gomez ont très bien commencé, comme dimanche passé à Genève. Cette fois-ci par contre, les genevois ont pu tenir le rythme, restaient concentrés et réussissaient à garder un petit écart de deux, trois buts pendant longtemps. Le carton rouge contre Pedro Martinez (en soi justifié, mais il faut se demander pourquoi il n’y a eu rien du tout côté bâlois) après 8 minutes de jeu n’a pas déstabilisé les joueurs de Chênois non plus. Vers la fin de la première mi-temps, le topscorer des bâlois, Aleksander Spende, jusque là très bien neutralisé par la défense genevois, s’est réveillé et a permis à son équipe de revenir au score. Sur un score nul (12:12), les équipes sont allés au vestiaires.

Dès le début de la deuxième mi-temps, le RTV Bâle a réussi à faire un mini-break de deux buts, différence qui est restée quasi pendant toute cette deuxième période. Le match restait par contre tendu et intéressant ; les joueurs genevois n’ont jamais abandonné et n’ont souvent pu être freinés qu’avec une faute donnant à Stéphane Chardon ou Adrien Molinié la possibilité de montrer leur savoir-faire depuis les 7 mètres. Pendant les 10 dernières minutes, Juan Basmalis a mis tout sur une carte et sorti Steeven, rentré pour Bastien, pour jouer 7 contre 6. Malheureusement, cela ne se payait pas. Chênois s’incline à la fin avec 4 longueurs.

Le CS Chênois Genève Handball prend ainsi congé avec la tête haute de la QHL. La déception est grande, mais il faut aussi être réaliste. Avec les moyens financiers à disposition et les circonstances difficiles (montée très tardive avec peu de préparation, problèmes Covid et blessures), il fallait malheureusement s’attendre à la relégation directe. Il faut vraiment tirer le chapeau au staff technique, médical et aux joueurs pour tout ce qu’ils ont réussi cette année ; le public a eu droit à des matches passionnants et serrés. Le handball romand ne doit pas se cacher – au contraire, il a un bel avenir devant soi. Cet optimise s’explique entre autre avec le début du match : sur la base arrière se trouvaient Léo Poret, Roman Bouilloux et Tidiane Quedraogo, trois romands de moins de 22 ans…

Affaire à suivre !

Vivons nos buts !

Services Médias CS Chênois Genève Handball

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Thème : Overlay par Kaira.
Avenue Petit-Senn 7, 1225 Chêne-Bourg